Forum pour les passionnés de la marque aux chevrons


    Ma "Croisière noire" en BX

    Partagez

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Lun 13 Jan - 20:42

    Chapitre 1 : De Bruxelles au Sahara.

    En 1990, je venais d'acquérir une BX break 16 RS.
    Nous avions le projet de visiter des membres de notre famille au Rwanda.
    Et je me suis dit, pourquoi pas en voiture? C'est plus original que l'avion.
    Mon épouse qui me faisait toujours confiance pour organiser nos voyages, ne voyait pas d'inconvénient, du moment que je m'occupe de tout.
    En avril, je suis allé tester la BX au Maroc et au Sahara occidental, et tout s'est bien passé.
    Pistes, gués et sable ne m'ont pas résisté.  
     

     
    J'étais confiant en la voiture, et le 30 juin, nous voilà partis pour Kigali.
    Je l'avais quand même un peu améliorée en posant une tôle de 10mm sous le moteur, une tôle de 2mm sous le réservoir, et un deuxième ventilateur de refroidissement comme sur les BX export pour les tropiques.
     
    Après avoir traversé le Luxembourg, la France et l'Allemagne, nous voici en Suisse, avec les plaques de désensablement et une deuxième roue de secours sur le toit.
     

     
    Après un crochet par le Liechtenstein et l'Autriche, nous arrivons en Italie.
     

     
    Après deux haltes touristiques à San Marino et au Vatican, nous descendons la botte de l'Italie jusqu'à Villa San Giovanni où nous embarquons pour Messine en Sicile.
     

     
    Ensuite, un ferry nous mène de Trapani à Tunis, où nous reprenons la route vers la frontière algérienne.
     

     
    Et via Ghardaia et El Golea, nous continuons notre route vers Tamanrasset.
     

     
    Après In Salah, la piste est en meilleur état que le goudron...
     

     
    Et après Tam, il n'y a plus que la piste...
     

     
    Et en voilà déjà un en difficulté... Evidemment, il n'a pas une Citroën...
     

     
    Bon, on va l'aider quand même...
     

     
    Voilà! On peut repartir!
     

     
    Apparemment, les Citroën s'ensablent aussi... C'est peut-être dû à l'inexpérience du conducteur. Mais il va en acquérir très vite!
     

     
    Une rasade d'eau fraiche de notre chèvre (une vraie chèvre!), et nous voilà repartis.
     

     
    Déjà 188 km de piste depuis Tam...
     

     
    Et encore 212 km jusqu'à In Guezzam, dernier patelin algérien avant la frontière du Niger!
     

     
    (A suivre...)


    Dernière édition par Axel 54 le Dim 19 Jan - 21:12, édité 1 fois

    C-toubon
    Confirmé

    Messages : 2415
    Date d'inscription : 03/12/2013
    Age : 57
    Localisation : cambrai

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par C-toubon le Mar 14 Jan - 10:19

    incroyable ce périple.

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Mar 14 Jan - 21:15

    Chapitre 2 : Du Sahara à l'Afrique noire.  
     
    Après un bivouac à In Guezzam, et les interminables formalités de sortie d'Algérie, 12 km de fech-fech nous attendent pour arriver à Assamaka, poste frontière du Niger.
    Où recommencent les interminables formalités d'entrée...  
     
    Enfin, une petite pause au milieu de rien dans le désert nigérien!
     

     
    On arrive à Arlit, où nous retrouvons du goudron, qui dessert en fait les mines d'uranium.
     

     
    A Agadez, les gamins aiment poser devant la BX.
     

     
    Face à ces vaisseaux du désert, je m'écarte prudemment!
     

     
    Au Nigéria, les vaches semblent nous barrer la route pour arriver à N'Djamena au Tchad.
     

     
    Mais à N'Djamena, petit problème : on nous déconseille fortement de gagner le Centrafrique par les routes tchadiennes impraticables à cause des pluies. Comme j'estime qu'il vaut mieux faire confiance aux habitants, nous allons chercher un nouveau visa pour le Cameroun. Car c'est par le Cameroun que les tchadiens se rendent dans le sud et en République Centrafricaine.  
     
    Déjà, on se doute que le désert est fini, et que la faune change!
     

     
    Bon, on n'a pas croisé d'éléphant, mais de loin, il me semblait que les vaches avaient un long cou...
    Ah! Là, on était certain d'être au centre de l'Afrique!
     

     
    Après avoir photographiés ces sympathiques girafes, nous continuons sur une piste en latérite rouge, ce qui salit pas mal la BX...
     

     
    Après une pause "pluie", on reprend la route.
     

     
    Une de nos multiples crevaisons... On en a eu 13 au total, celle-ci était la septième (la première c'était... à Bruxelles!).
     

     
    Voilà, c'est réparé! Je range tout, et on repart!
     

     
    Dernière nuit au Cameroun dans une petite mission. Demain, on sera à Bangui en Centrafrique.
     

     
    Après de nouvelles formalités douanières, et un démêlé avec la police locale, qui après avoir tout vérifié sur la BX, y compris les feux de recul (un comble dans un pays où la plupart des véhicules n'ont aucun éclairage en état de fonctionner!), a constaté que le klaxon ne fonctionnait plus!
    En fait, il était ensablé, et après l'avoir secoué un peu, il s'est remit en marche.
    "Trop tard, l'infraction est consommée!" m'a déclaré très sérieusement l'agent.
    Un peu de palabres plus tard, nous repartons, délestés de 1500 CFA, ce qui était quand même plus avantageux que les 15000 d'amende promis au départ de la discussion...  
     
    A Bangui, le camping dispose de cabanes pour les campeurs paresseux, qui n'ont pas très envie de monter la tente par une chaleur tropicale humide...
     

     
    En Centrafrique, les pistes sont assez roulantes.
     

     
    Nous approchons de la frontière du Zaïre (actuellement République démocratique du Congo), ex Congo belge, avec un peu d'appréhension. En effet, les relations diplomatiques entre Mobutu et le gouvernement belge sont au plus mal, et il paraît que les routes sont impraticables à cause de la saison des pluies...
     
    (A suivre)


    Dernière édition par Axel 54 le Dim 19 Jan - 21:15, édité 1 fois

    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6367
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 37
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par chtimehariste le Dim 19 Jan - 11:05

    super ce périple
    quelle bx!
    un vrai baroudeur axel 54!  Very Happy 



    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Dim 19 Jan - 11:54

    Chapitre 3 : La Traversée du Zaïre.
     
    Les formalités d'entrée au Zaïre furent plutôt mouvementées!
    J'avais acheté en Tunisie un journal belge. Je l'avais gardé en me disant que ça pourrait toujours servir, ne fut-ce que pour allumer du feu... Bien mal m'en pris, car les douaniers l'ont découvert. L'article de première page était intitulé : "Mobutu n'aime pas les enquêtes"...
    Je m'en suis finalement bien tiré en leur offrant gentiment le journal.
    Ouf! Ils m'ont laissé partir!  
     
    Première surprise : une route asphaltée impeccable nous mène jusqu'à Gbadolite, 25 km plus loin.
    Après, j'ai compris. A Gbadolite se trouve la résidence secondaire de Mobutu, son petit "Versailles" à lui. Je présume que la route devait lui permettre de s'enfuir rapidement en cas de problème.  
    Et le lendemain, nous avons vite déchanté de l'état des routes zaïroises!
     

     
    Allez, hop, on se jette à l'eau!
     

     
    Ouf! On est passé!
     

     
    D'habitude, je m'arrangeais pour faire étape dans une mission ou une ville ayant un semblant d'hôtel.
    Mais un jour, suite à un ensablement, nous avons monté notre tente sur la place d'un petit village perdu.
    Accueil extraordinaire de la population, avec qui nous avons passé la soirée au coin du feu.
    Ne disent-ils pas qu'ils sont les seuls à avoir un roi et un président... Le roi Baudouin (à l'époque), et le président Mobutu!
    Le lendemain matin, photo de famille avec la BX avant notre départ!
     

     
    Nous voici à Aketi, où mon père a travaillé, et où j'ai vécu de 1959 à 1960.
    Rien n'avait fort changé par rapport à mes souvenirs, sauf que tout était plus petit... Evidemment, je n'avais que 6 ans quand nous sommes rentrés en Belgique!
     

     
    En repartant, après une trentaine de kilomètres, la courroie lâche. Plus d'alternateur, plus de pompe à eau, mais surtout plus de pompe HP, ce qui est quand même gênant sur une Citroën hydraulique. Heureusement, j'avais des pièces de rechange. Il a fallu réparer sur la piste.
     

     
    Là, on est mal. Coincés dans un trou de boue. Heureusement, j'avais un tire-fort, et il y avait des arbres pour l'attacher.
    Un quart d'heure plus tard, la BX aurait été noyée dans le trou à cause de la pluie qui nous est tombée dessus!
     

     
    Et le gymkhana dans la boue continue...
     

     
    Autre surprise : les ponts! Ils sont communs à la route (enfin, si on peut appeler ça comme ça...) et au chemin de fer.
    Les horaires de train étant fantaisistes, on ne sait jamais s'il va y en avoir un. Il n'y en a pas beaucoup, mais ça roule encore!
    Après avoir collé notre oreille au rail comme dans les films de Western, on s'élance rapidement!
     

     
    Pour les flaques d'eau, je commence à avoir la technique...
     

     
    Mais parfois, il faut passer dedans...
     

     
    Un panneau routier surréaliste, au milieu de la forêt équatoriale! En plus, il est marqué dessus : "Touring Club du Congo belge" (TCCB)...
     

     
    La technique pour se procurer de l'essence, vu qu'il n'y a aucune pompe officielle : on s'arrête sur la place du village, on fume une cigarette en attendant, et invariablement, quelqu'un vient nous saluer et nous proposer de l'essence.
    Il vaut mieux faire semblant de ne pas en avoir besoin, sinon, les prix s'envolent.
     

     
    Un peu de marchandage après, le marché est conclus. Parfois elle est frelatée ou coupée d'eau, mais je n'ai jamais eu de soucis.  
    Et maintenant, nous arrivons au pire passage du voyage!  
     
    (A suivre)

    polo6
    Débutant

    Messages : 244
    Date d'inscription : 07/12/2013
    Localisation : Paris

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par polo6 le Dim 19 Jan - 19:24

    Bravo quelle aventure ! heureusement en hydraulique !

    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 16099
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par colin_paturel le Dim 19 Jan - 19:54

    Alors Axel un grand merci pour ce récit détaillé, avec photos.

    Une belle histoire qui montre bien que notre marque préférée nous fait aller bien au delà de ce que propose les autres......

    Super récit, j'adore.... Les photos sont celles d'un vrai reportage.

    Tu sais,  quand j'ai acheté ma SM en octobre 2012, le gars m'a dit : j'ai traversé le Maroc avec l'an dernier :













    j'ai répondu : elle en est revenue ? Donc je fais le chèque......

    Je suis bientôt à la retraite, et si un jour tu décides de recommencer, et bien la SM sera derrière la BX, mais elle y sera  Exclamation

    Mes photos ne sont pas celles que tu montres...... Elles sont soft les miennes. Mais si moi je suis accompagné et en sachant que si ça casse on repart, j'y vais.

    Je ne suis pas téméraire, mais si je sais que je suis bien assisté, je fonce......


    Ton récit est génial........  verybien  verybien  verybien  verybien  verybien 

    Je me vois déjà avec la SM à te suivre ........ ne me tente pas, ne me tente pas.......... .

    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6367
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 37
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par chtimehariste le Dim 19 Jan - 20:04

    super la suite de ton périple axel!
    tu pourrais ecrire un livre je trouve
    trés bien rédigé, belles photos
    c'est du top ! OK 

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Dim 19 Jan - 21:07

    Chapitre 4 : Dernière épreuve et fin du voyage.
     
    Nous arrivons au passage le plus difficile que nous avons du franchir. La route est transformée en véritable étang sur près de 100 m. Et la profondeur allait jusqu'à 75 cm. Inutile d'essayer de passer dans l'eau, même pas en suspension haute...
    Comme souvent en Afrique, dès qu'on s'arrête, il y a des gens qui surgissent d'on ne sait où. Ce fut le cas ici. Et eux, avaient la solution, moyennant une petite rétribution (pas grand chose pour nous, mais importante pour eux!) : il suffisait (!) de creuser un chemin dans le bas-côté de la route, plus élevé.
     
    On entame le travail, avec l'aide aussi de mes plaques de désensablement (que j'avais eu la bonne idée de garder), et du tire-fort. La boue glissait comme du savon, et là, on est quand même en mauvaise posture.
     

     
    Mais avec un peu de patience et de ténacité, mètre par mètre, on avance avec l'aide des habitants.
     

     
    Même les camions restent bloqués. Mais eux, ils ont une autre technique : ils s'élancent le plus loin possible jusqu'au blocage complet.
    Ensuite, ils attendant un camion qui vient en face, et qui sera bien obligé de les tirer de là s'il veut passer.
    Et ainsi de suite...
     

     
    Mais pour nous, la fin du calvaire est proche.
     

     
    Plus que quelques mètres, quelques vieilles planches secourables, et nous serons tiré d'affaire!
     

     
    Ce fut le dernier passage difficile. Ensuite, nous traversons le Kivu, plus montagneux, moins humide, et où les pistes sont plus caillouteuses que boueuses. Nous franchissons la ligne de l'équateur, dûment signalée par le seul panneau touristique du Zaïre!
     

     
    On se relaie pour se photographier, vu qu'on n'est pas au Japon!
     

     
    Enfin, nous arrivons à Goma, et on passe au Rwanda. Le but est proche, et les routes sont nettement meilleures.
     

     
    Il faut parfois se méfier de la faune locale. Les petits singes sont très curieux! Heureusement, j'avais fermé les vitres, sinon, il serait entré, aurait "marqué" son territoire, et volé n'importe quoi. Les babouins sont encore plus dangereux car ils ont appris à ouvrir les portières! Et ils sont plus grands, et ils mordent.
     

     
    Nous retrouvons enfin notre famille, qui s'inquiétait un peu. Il est en fait très difficile de donner des nouvelles. La seule fois que nous avons pu le faire, c'était à Aketi. On a envoyé un message par phonie à Kinshasa. De là, la société à téléphoné à mon beau-frère à Bruxelles, qui a pu téléphoner au Rwanda. Ca a mis 3 jours...  
     
    Mais les congés de Béatrice, mon épouse, se terminaient. Elle a du rentrer à Bruxelles via Moscou.
    Séparation difficile après tout ce que nous venions de vivre ensemble.
    Je dois dire que ce Tupolev ne m'inspirait pas, mais à part des inondations à Moscou, tout s'est bien passé pour elle.
     

     
    Après une excursion à Bujumbura au Burundi, il me fallait reprendre la route, désormais seul.
    Via l'Ouganda, je devais rejoindre Mombasa au Kenya pour faire embarquer ma voiture dans un bateau pour l'Europe.
    En Ouganda et au Kenya, les routes sont assez correctes, mais on roule à gauche.  
     

     
    Un dernier arrêt dans le parc national du Tsavo, avant de rejoindre Mombasa.
     

     
    A Mombasa, j'ai de la chance, je trouve directement une compagnie maritime, qui a un bateau dans 3 jours qui fait escale à Anvers.
    Voilà donc la BX garée dans un container, et tout ce qui me reste, c'est un bordereau d'expédition.
     

     
    Ensuite, le train couchettes historique de nuit de l'East African Railways me ramène à Nairobi, d'où je prend l'avion pour Londres où j'arrive au petit matin. Ensuite, métro pour Victoria Station, train pour Douvres et bateau pour Ostende en Belgique. En quittant Douvres, je ne peux m'empêcher de penser à un autre bateau qui ramène la BX en Belgique.
     

     
    Encore un train d'Ostende à Bruxelles, et la boucle est bouclée. Finalement, ça a été plus vite de faire Nairobi-Londres, que Londres-Bruxelles. Je retrouve enfin mon épouse, et c'est là que se termine notre "croisière noire" à nous.  
     
    Je récupérerai la BX intacte le 29 septembre, jour de la St-Michel, après 5 semaines de mer.
     
    Voilà, je n'ai fait ici qu'un résumé de plus de 7 semaines de voyage, qui fut plein de découvertes et de rencontres. Je n'ai principalement sélectionné que les photos mettant en scène la BX.  
     
    Je dédie ce récit à Béatrice, mon épouse trop tôt disparue, car c'est grâce à son calme et sa confiance que nous avons surmonté tous les obstacles.  
     

     
    Peut-être un jour, je me lancerai dans une "croisière jaune"...  
     
    Michel  
     
    FIN

    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 16099
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par colin_paturel le Dim 19 Jan - 21:33

    Tu repars quand  Question 

    Si je suis en retraite, je suis dans le convoi  cheers 

    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6367
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 37
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par chtimehariste le Dim 19 Jan - 21:43

    super axel le recit
    merci, c'etait super intéréssant et enrichissant ! Very Happy 

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Jeu 18 Sep - 23:01

    Je relis ça de temps en temps, et je suis toujours ému...

    paco59pc
    Expert

    Messages : 3595
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 32
    Localisation : douai (59)
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Vice-Président

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par paco59pc le Jeu 18 Sep - 23:36

    premiere fois que je le lis : je trouve ce récit magnifique !

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Jeu 18 Sep - 23:52

    Merci Paco!
    C'est quelque chose qu'on ne fait qu'une fois dans une vie d'homme ordinaire.

    MissCX
    Expert

    Messages : 6570
    Date d'inscription : 09/02/2014
    Localisation : SUD ESSONNE
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Secrétaire

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par MissCX le Ven 19 Sep - 10:26

    colin_paturel a écrit:Tu repars quand  Question 

    Si je suis en retraite, je suis dans le convoi  cheers 

    Moi aussi avec obligatoirement la CXMOTION bounce bounce bounce


    Michel, j'avais lu ton périple en Afrique,  c'est super, il faut de l'organisation et du courage pour le faire..... BravoBravo BravoBravo BravoBravo

    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 16099
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par colin_paturel le Ven 19 Sep - 16:55

    Oui, la CXMOTION est obligatoire là.....

    Le reportage est bien, les photos sont belles, et faut être quand même un sacré baroudeur pour faire ce voyage....

    J'ai moi du mal à faire 220 kms aller-retour sur les routes de campagnes en France, alors en Afrique avec la SM....  Explos

    Ceci étant, mon vendeur a fait la traversée du Maroc avec.... et il en est revenu et elle aussi....














    Donc CXMOTION obligatoire  PanCitro

    MissCX
    Expert

    Messages : 6570
    Date d'inscription : 09/02/2014
    Localisation : SUD ESSONNE
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Secrétaire

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par MissCX le Ven 19 Sep - 20:46

    CXMOTION et pilote à ta disposition.....lol!

    Belles les photos de la SM au Maroc cheers

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Ven 19 Sep - 23:51

    Je ne suis pas certain que j'aurais osé faire ce que j'ai fait en SM...
    Par contre, le Maroc, c'est une promenade à côté du Congo...

    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 16099
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par colin_paturel le Sam 20 Sep - 9:37

    Moi non plus, je l'ai fais en 4L et des souvenirs que j'ai (1989), ce ne sont pas des routes, mais des pistes.... Shocked

    Axel 54
    Confirmé

    Messages : 1636
    Date d'inscription : 12/01/2014
    Age : 62
    Localisation : Bruxelles - Belgique / Belmont (25)

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par Axel 54 le Sam 20 Sep - 9:50

    J'ai fait le Maroc en Méhari en 1984 si je me souviens bien, et j'y suis retourné avec la BX pour la tester avant ma "Croisière noire" en avril 1990.


    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 16099
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: Ma "Croisière noire" en BX

    Message par colin_paturel le Sam 20 Sep - 13:57

    Oui, voila ce sont des routes comme celle-ci.

    Nous avons pris la voiture à Marrakech, et nous l'avons rendu à Casablanca en passant par Agadir, Ouarzazate les portes du désert...

    Elle était blanche au départ, à la fin, elle était couleur de route, et nous aussi Very Happy

    Toutes les vitres ouvertes car pas de clim dans les 4L et au Maroc dans les voitures tu es vite carbonisé....


      La date/heure actuelle est Mar 17 Jan - 1:42