Forum pour les passionnés de la marque aux chevrons


    C3 WRC...

    Partagez
    avatar
    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 18323
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    C3 WRC...

    Message par colin_paturel le Mer 16 Nov - 20:17

    Ce soir dans TLS sur France 3, présentation de la C3 WRC, la nouvelle bête de course de CITROËN... 390 poneys, une team de jeunes pilotes, et les premières images sont impressionnantes Very Happy

    Avec sa C3 WRC, CITROËN aura son mot à dire dès la saison prochaine Very Happy
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Lun 6 Fév - 17:24

    SPORTS D'HIVER POUR LES CITROËN C3 WRC !


    Date de publication : 06/02/2017


    Pour la deuxième manche de la saison, les concurrents du Championnat du Monde FIA des Rallyes vont affronter la seule épreuve 100% hivernale. Sur les routes glacées du Rallye de Suède, Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin seront chargés de faire glisser les Citroën C3 WRC !
    RALLYE DE SUÈDE : LA GLISSE SINON RIEN



    Présent au calendrier du Championnat du Monde dès sa création en 1973, le Rallye de Suède figure parmi les manches incontournables de la saison. Même quand le mercure frôle la barre des -30°C – ce qui ne devrait toutefois pas être le cas cette année – les spectateurs sont toujours nombreux au bord des routes pour voir passer les équilibristes du volant. Lancées en dérive à pleine vitesse, les WRC frôlant les murs de neige constituent un spectacle inoubliable ! De l'aveu des pilotes, le grip procuré par les pneus cloutés procure des sensations tout aussi uniques…

    L'édition 2017 comporte de nombreuses nouveautés, avec un parc d'assistance désormais implanté à l'aéroport de Torsby. Cette configuration a permis de renouveler plus de la moitié du parcours et les concurrents découvriront des portions inédites. Après la traditionnelle super spéciale – jeudi soir sur l'hippodrome de Karlstad – l'itinéraire visitera la Norvège lors de l'étape du vendredi. La spéciale de Röjden sera la seule de la saison à se dérouler à cheval sur deux pays ! Samedi, le temps fort sera évidemment Vargåsen et son concours de saut en longueur à Colin's Crest. Le rallye s'achèvera dimanche midi, à l'issue de la Power Stage de Torsby.


    LES ENJEUX : POURSUIVRE LA MARCHE EN AVANT



    Émaillé par de nombreux rebondissements, le Rallye Monte-Carlo a notamment confirmé l'homogénéité du plateau 2017 et le caractère très spectaculaire de la nouvelle génération de World Rally Cars. Pour Citroën Total Abu Dhabi WRT, ce premier rendez-vous n'a cependant pas été à la hauteur des ambitions affichées. Deux petites semaines ont permis d'analyser les raisons de ce résultat et d'affiner la préparation pour la Suède.

    Après avoir effectué une première séance d'essais début janvier, l'équipe poursuivra – comme prévu – la mise au point de la Citroën C3 WRC, ce week-end sur un terrain aussi proche que possible de celui du rallye.

    À nouveau, deux voitures nominées pour le Championnat du Monde des Constructeurs sont engagées sur cette manche. Aux côtés de Kris Meeke et Paul Nagle, le duo constitué de Craig Breen et Scott Martin effectuera ses débuts en compétition sur la C3. Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau évolueront quant à eux sur une voiture de la génération précédente.

    Après s'être hissé au niveau des meilleurs l'an passé, Kris Meeke prendra le départ avec la victoire pour objectif. Huitième de l'édition 2016, lors de son tout premier rallye avec une WRC de Citroën Racing, Craig Breen visera lui aussi un très bon résultat sur un de ses terrains préférés.


    ILS ONT DIT



    YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : " Dès notre retour de Monaco, l'équipe s'est remise au travail avec sérénité et détermination. L'analyse du Rallye Monte-Carlo a démontré que notre contre-performance était liée à une accumulation de faits isolés et le plus souvent imprévisibles, plutôt qu'à un problème majeur. De ce point de vue, c'est plutôt rassurant et nous restons confiants dans notre potentiel. En Suède, nous espérons évidemment un meilleur résultat. À nouveau, Kris Meeke aura la victoire pour objectif, tandis que Craig Breen devra apprendre et progresser pour son premier rallye avec la C3 WRC. Nous n'aurons toujours que deux voitures nominées, mais nous espérons réduire l'écart au Championnat du Monde des Constructeurs. "



    LAURENT FREGOSI, DIRECTEUR TECHNIQUE : " Au fil des années, nous avons appris à maitriser les spécificités de ce rallye. Les réglages sont dérivés de ceux que nous utilisons sur la terre et nous avons constaté en essais que la C3 WRC réagit bien avec nos solutions habituelles. Si les conditions se dégradent avec moins de neige et de glace, il faut être en mesure d'adapter le setup, avec des suspensions adaptées aux rails qui se creusent dans la trajectoire. Dans ces conditions, les clous des pneumatiques ont tendance à casser et il faut également limiter ce phénomène en jouant sur certains paramètres. Au fil des kilomètres, la neige s'accumule sur la voiture et le poids ainsi embarqué nuit à la performance. Nous en avons tenu compte en dessinant la carrosserie, mais ce phénomène reste inéluctable. "



    KRIS MEEKE : " Après un Monte-Carlo décevant, pour moi comme pour l'équipe, il est difficile d'être totalement confiant à la veille du Rallye de Suède. Nous avons tiré les leçons de cette première manche et nous serons plus forts lors des prochaines échéances de cette longue saison. Je suis heureux de retrouver un de mes rallyes favoris. En théorie, je me présente au départ avec la victoire pour objectif, mais nous savons que le niveau de performance des uns et des autres dépendra beaucoup des conditions météo. S'il neigeait avant le rallye, ma position de départ pour la première étape serait idéale. En revanche, une vague de redoux faisant fondre la glace réduirait mes chances. Nous ferons de notre mieux. "

    Nombre de participations à l'épreuve : 3
    Meilleur résultat : 7e (2015)



    CRAIG BREEN : " Je suis très excité à l'idée de faire mes débuts en compétition avec la Citroën C3 WRC ! Ce sera sans doute un des plus beaux moments de ma vie. C'est un rallye qui me rappelle des bons souvenirs, à commencer par l'édition 2016 qui constituait mon premier rallye avec une Citroën. En outre, je trouve que ce terrain pardonne un peu plus les petites erreurs, en tous cas lorsque la route est bordée de murs de neige bien compacts ! Je me sens en confiance dans cet environnement, dans la voiture et avec l'équipe. Et même si nous ne savons pas trop à quoi nous attendre, je suis prêt à relever le défi. "

    Nombre de participations à l'épreuve : 4
    Meilleur résultat : 8e (2016)



    STÉPHANE LEFEBVRE : " Le Rallye de Suède est sans doute celui où j'ai le plus à apprendre, puisque je ne compte qu'une participation, il y a deux ans sur la DS 3 R5. Dans ce contexte, je ne serai pas frustré d'être au volant d'une ancienne voiture. Sans pression, je pourrai progresser à mon rythme et j'aurai pour objectif de rebondir après un Monte-Carlo difficile. J'ai du mal à me projeter et à me fixer un objectif précis, mais nous saisirons la moindre opportunité de marquer des points. "

    Nombre de participations à l'épreuve : 1


    CHIFFRES-CLÉS



    18 spéciales totalisant 331,74 km chronométrés
    57,8 % des spéciales sont nouvelles par rapport à l'édition 2016
    45 mètres pour le record du plus long saut à Colin's Crest, établi par Eyvind Brynildsen en 2016
    384 clous par pneumatique Michelin X-Ice North 3. Leur implantation prend 45 minutes par enveloppe.
    113,44 km/h de moyenne pour le vainqueur du Rallye de Suède 2016. Moins bien que les 114,84 km/h de la Citroën Xsara WRC de Sébastien Loeb en 2004 !


    FLASH-BACK : RALLYE DE SUÈDE 2004



    Jusqu'en 2004, le Rallye de Suède restait la chasse gardée des pilotes d'Europe du Nord. Suédois et Finlandais se partageaient les victoires, avec un record de sept succès pour le grand Stig Blomqvist. Mais cette année-là, Sébastien Loeb et Daniel Elena réalisaient une de leurs plus grandes performances à bord de leur Xsara WRC. Ils poussaient à bout Marcus Grönholm, qui devait se contenter de la deuxième place. Cette victoire reste à ce jour la seule de Citroën en Suède.


    LA QUESTION TOTAL : L'ESSENCE DU COMMERCE
    EST-ELLE DIFFÉRENTE EN ÉTÉ ET EN HIVER ?



    En fonction des saisons, certaines caractéristiques évoluent en effet pour s'adapter aux différences de température. En période hivernale, l'essence doit être plus volatile, c'est-à-dire plus inflammable. En revanche, l'incorporation de bases légères est limitée en été, pour éviter les émissions polluantes liées à l'évaporation ainsi que la formation de tampons de vapeur perturbant le démarrage du moteur.


    VISIT ABU DHABI : FORT D'AL JAHILI



    Erigé en 1891 pour défendre la ville d'Al Aïn et protéger les palmeraies, le Fort d'Al Jahili est une construction chargée d'histoire. Il se situe au milieu de jardins paysagers où les visiteurs sont invités à se promener en toute quiétude. Le bâtiment situé au bord de l'oasis abrite une exposition permanente des œuvres de l'aventurier britannique Sir Wilfried Thesiger.


    PROGRAMME RALLY SWEDEN



    JEUDI 9 FÉVRIER
    08h00 : shakedown (Skalla)
    20h04 : Départ jour 1 (Karlstad)
    20h08 : ES1 – Karlstad 1 (1,90 km)
    21h54 : Arrivée jour 1 (Torsby)



    VENDREDI 10 FÉVRIER
    06h50 : Départ jour 2 et assistance A (Torsby – 15')
    07h59 : ES2 – Röjden 1 (18,47 km)
    09h06 : ES3 – Hof-Finnskog 1 (21,26 km)
    10h20 : ES4 – Svullrya 1 (24,88 km)
    11h56 : Assistance B (Torsby – 30')
    13h20 : ES5 – Röjden 2 (18,47 km)
    14h27 : ES6 – Hof-Finnskog 2 (21,26 km)
    15h51 : ES7 – Svullrya 2 (24,88 km)
    17h15 : ES8 – Torsby 1 (16,43 km)
    17h55 : Assistance C (Torsby – Flexi 45')



    SAMEDI 11 FÉVRIER
    06h54 : Départ jour 3 et assistance D (Torsby – 15')
    08h08 : ES9 – Knon 1 (31,60 km)
    09h17 : ES10 – Hagfors 1 (15,87 km)
    10h08 : ES11 – Vargåsen 1 (14,27 km)
    11h29 : Assistance E (Torsby – 30')
    12h58 : ES12 – Knon 2 (31,60 km)
    14h17 : ES13 – Hagfors 2 (15,87 km)
    15h08 : ES14 – Vargåsen 2 (14,27 km)
    17h45 : ES15 – Karlstad 2 (1,90 km)
    19h41 : Assistance F (Torsby – Flexi 45')



    DIMANCHE 12 FÉVRIER
    06h35 : Départ jour 4 et assistance G (Torsby – 15')
    07h55 : ES16 – Likenäs 1 (21,19 km)
    09h58 : ES17– Likenäs 2 (21,19 km)
    12h18 : ES18 – Torsby 2 (16,43 km)
    13h00 : Podium (Torsby)
    avatar
    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 18323
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: C3 WRC...

    Message par colin_paturel le Lun 6 Fév - 18:32

    La C3 WRC va montrer comment elle se comporte sur la neige, et je suis certain qu'elle va faire des jalouses affraid
    avatar
    cuddles
    Débutant

    Messages : 438
    Date d'inscription : 21/10/2014
    Localisation : Epernay (51)

    Re: C3 WRC...

    Message par cuddles le Mar 7 Fév - 7:38

    Surtout avec Meeke..... JmaGouré

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 18323
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: C3 WRC...

    Message par colin_paturel le Mar 7 Fév - 17:44

    Les bonnes omelettes se font en cassant des oeufs Very Happy
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Mer 8 Fév - 20:48

    RALLYES WRC : CITROËN DONNE LE DÉPART À DES ÉMISSIONS À SUIVRE EN DIRECT SUR FACEBOOK !


    Date de publication : 08/02/2017


    A l'occasion du Rallye de Suède qui se déroulera du 9 au 12 février 2017, Citroën lance la première édition de #C3WRClive afin de prolonger le spectacle et la passion du sport automobile. La programmation de ces émissions en direct, animées par l'ancien pilote Bruce Jouanny, est à suivre sur la page Facebook de Citroën Racing.
    Rendez-vous pour le premier live le jeudi 9 février à 18h45 avec les équipages avant les premières spéciales.

    Afin de faire vivre en direct à ses nombreux fans des évenements marquants, Citroën utilise depuis 2016 Facebook Live. Citroën a utilisé ce canal de communication innovant pour le reveal de Nouvelle C3 ou encore lors d'une visite en direct du Conservatoire Citroën, lors des dernières Journées du Patrimoine où la Marque a diffusé un live sur sa page Facebook. Fort de ce succès, Citroën a décidé de renouveler ces lives à l'occasion des rallyes WRC.



    #C3WRClive : l'émission pour être au plus près de la compétition

    Les rallyes sont une nouvelle occasion pour Citroën de replonger ses fans dans des directs. La première édition du #C3WRClive débutera lors du Rallye de Suède le jeudi 9 février et sera à suivre en direct sur les pages facebook de Citroën Racing et Citroën à partir de 18h45. Dès le lendemain, c'est à la mi-journée que les équipes de l'émission donne rendez-vous aux fans pour être au plus près de la course. Une seconde émission, plus longue, sera diffusée en fin de journée. Toujours en français, puis en anglais. De nombreux invités dont les équipages, les managers et quelques invités surprises seront conviés à ces émissions et se passeront le relais sur les 4 jours de compétition.



    Citroën est le premier constructeur automobile à proposer ce type de live Facebook durant un rallye. Animés par l'ancien pilote Bruce Jouanny, ces lives présenteront les coulisses de Citroën Racing : préparation des voitures et des équipages, décryptage de la compétition au fil des ‘Spéciales',… Ces émissions prendront place au cœur de l'action depuis le bord des ‘spéciales', l'assistance, l'hospitality, etc.



    Quelques informations sur le rallye de Suède

    C'est en Suède que Citroën donne rendez-vous à ses fans du 9 au 12 février 2017 pour suivre cette épreuve 100% hivernale. Avec un parcours renouvelé à 50% et une ‘spéciale' à cheval sur la Suède et la Norvège, cette manche incontournable de la saison du WRC sera l'occasion pour les pilotes de Nouvelle C3 WRC de relever un nouveau défi.

    La dernière victoire de Citroën en Suède remonte à 2004. C'est donc aux côtés de Kris Meeke et Paul Nagle que le duo constitué de Craig Breen et Scott Martin vont tenter de décrocher la victoire avec la Nouvelle C3. Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau évolueront quant à eux sur une voiture de la génération précédente.



    A propos de Bruce Jouanny

    Né le 11 juin 1978 (38 ans) à Paris et titulaire d'un Bachelor of Business Administration, Bruce Jouanny s'est taillé un joli palmarès sur les circuits avec 24 victoires et 54 podiums. En monoplace, il a notamment terminé 3e du Championnat de France de Formule Renault 1999, Champion de Formula Palmer en 2000 et 4e du Championnat de Grande-Bretagne de F3 en 2002. Il s'est ensuite dirigé vers les courses d'Endurance, et comptabilise trois participations aux 24 Heures du Mans avec, pour meilleure résultat, une 8e place en 2009. Bruce Jouanny a fait ses débuts à la télévision en commentant les courses de Superleague Formula. Il est désormais un des trois animateurs de l'émission Top Gear France. En compagnie de Philippe Lelouche et Le Tone, il présente l'émission depuis sa création début 2015.



    Désormais et durant tout le championnat, auront lieux des émissions #C3WRClive en direct à suivre sur les pages Facebook de Citroën Racing et Citroën.



    POUR TOUT SUIVRE DES #C3WRClive : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    presse CITROEN
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Sam 11 Fév - 9:52

    LES CITROËN C3 WRC BRISENT LA GLACE


    Date de publication : 10/02/2017


    Les Citroën C3 WRC se sont montrées à l'aise lors du shakedown du Rallye de Suède, avec Craig Breen et Kris Meeke respectivement auteurs des deuxième et quatrième temps. Tout est prêt avant le départ, qui sera donné dans la soirée à Karlstad.

    Disputé sur une spéciale de 7,23 km à Skalla, le shakedown du Rallye de Suède s'est déroulé dans de bonnes conditions. La route était recouverte d'une belle couche de glace, mais l'absence de murs de neige interdisait toute erreur !



    Les pneus utilisés étant désormais intégrés au quota de pneumatiques pour l'ensemble du rallye, les équipages Citroën n'ont pas été au-delà des trois passages obligatoires.



    Craig Breen et Scott Martin réalisent la meilleure performance pour l'équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT, avec le deuxième temps à un 1/10e des meilleurs. Kris Meeke et Paul Nagle sont également dans le peloton de tête. Leur C3 WRC établit le quatrième chrono à 6/10e de la référence.



    Engagés sur une voiture de la génération précédente, Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau ont profité de la portion sinueuse du tracé pour faire jeu égal avec les WRC 2017 et se hisser à une belle huitième place.



    Les équipages vont maintenant se préparer pour le départ du rallye, qui sera donné sur l'hippodrome de Karlstad. Après une super spéciale de 1,9 km à partir de 20h08, les voitures rentreront ensuite en parc fermé à Torsby.



    ILS ONT DIT

    CRAIG BREEN : " J'ai disputé le premier passage en étant très calme. Puis je me suis dit que je pouvais attaquer un peu plus car la confiance était au rendez-vous. Au bout du compte, je fais un bon temps et j'en suis très heureux ! Je suis satisfait de nos reconnaissances. Les routes en elles-mêmes présentent les meilleures conditions que nous ayons eu depuis plusieurs années. Il manque juste des murs de neige ! En cas d'erreur, on peut vite se retrouver dans le fossé… "

    KRIS MEEKE : " On ne peut pas s'appuyer sur les résultats du shakedown pour tirer des conclusions avant l'heure. Avec la nouvelle réglementation sur les pneumatiques, certains peuvent décider de ne pas attaquer. En ce qui me concerne, je voulais rouler vite pour confirmer mes sensations avec la voiture. C'est chose faite et je suis satisfait. Les routes présentent de très belles conditions, il faut maintenant observer le ciel pour voir si la neige se met à tomber ! "

    STÉPHANE LEFEBVRE : " Nous étions particulièrement à l'aise dans la portion lente et étroite, car notre voiture se faufilait facilement dans les enchaînements de virages. J'étais plutôt calme au premier passage et j'ai décidé d'attaquer un peu plus dans les runs suivants. Je me sens en confiance avec la voiture et nous avons fait de bonnes reconnaissances : j'ai donc hâte d'être au départ. "
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Lun 13 Fév - 18:54




    CITROËN TOTAL ABU DHABI WRT SUR LA BONNE VOIE


    Date de publication : 13/02/2017


    Décidément, le Championnat du Monde des Rallyes 2017 se confirme comme l'un des plus indécis depuis de nombreuses années ! En Suède, Citroën Total Abu Dhabi WRT a atteint une partie de ses objectifs grâce aux jeunes Craig Breen et Stéphane Lefebvre. Sans sous-estimer l'ampleur du défi, l'équipe progresse assurément dans la bonne direction avant la première manche sur terre.
    LE FILM DE LA COURSE POUR LES C3 WRC

    Jeudi soir, l'épreuve était lancée lors de la super spéciale de Karlstad. Tous les équipages attendaient toutefois le vendredi matin pour sortir la " maximum attack " dans les forêts du comté de Värmland.



    Les Citroën C3 WRC se montraient à leur avantage en début de course, avec le deuxième temps de Kris Meeke dans l'ES2 et le troisième de Craig Breen dans l'ES3. À mi-journée, Kris occupait la troisième position du général, tandis que Craig était huitième à moins de vingt secondes de son équipier.



    Lors de la seconde boucle, Meeke était confronté à une usure excessive de ses pneumatiques Michelin X-Ice North 3 et il devait céder la troisième place. Après avoir endommagé l'aérodynamique de sa C3 lors d'un contact avec un mur de neige, Breen composait quant à lui avec un comportement dégradé. Il restait huitième, mais avec des écarts accrus.



    " Il est évident qu'il nous reste du travail pour exploiter tout le potentiel de notre voiture dans certaines conditions. Sur ce terrain, nous étions performants au premier passage dans les spéciales ", notait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. " Il nous reste à comprendre pourquoi nos pilotes sont moins à l'aise au deuxième tour. "



    Samedi, Kris Meeke ne masquait pas sa déception en voyant les secondes s'envoler. Malgré un pilotage le satisfaisant, le Britannique reculait au cinquième rang. L'après-midi, il commettait une erreur dans Vargåsen 2 : après avoir manqué un virage, la C3 plongeait dans un fossé rempli de neige. Aussitôt, les spectateurs accouraient pour remettre la voiture sur la route, mais huit minutes s'écoulaient…



    La journée de Craig était plus positive. Évitant les erreurs de la veille, l'Irlandais gagnait des positions au fil des faits de course. Lors de son retour à Torsby pour l'assistance et le parc fermé, il pouvait se satisfaire de la cinquième place provisoire. Le rallye se terminait par un sprint dominical, avec trois spéciales à disputer. Cherchant à préserver leur résultat, Craig Breen et Scott Martin ne prenaient pas de risques. Après le Monte-Carlo, ils terminaient à nouveau cinquièmes !



    Douzièmes du classement général, Kris Meeke et Paul Nagle marquaient tout de même deux points en terminant la Power Stage au quatrième rang. Avec les deux Citroën C3 WRC à l'arrivée, Citroën Total Abu Dhabi WRT ajoutait 16 unités au Championnat du Monde ‘Constructeurs'.


    PREMIÈRE ÉTOILE POUR STÉPHANE LEFEBVRE

    Avec une seule participation en Suède – c'était en 2015 sur une DS 3 R5 – Stéphane Lefebvre faisait figure de rookie au départ de ce rallye. Sur une voiture de la génération 2011-2016, le Français se montrait convaincant, avec une course bien maîtrisée.



    La première journée était consacrée à l'apprentissage, avec un bond significatif de performance au second passage dans les spéciales. Samedi, il devait composer avec le rôle du balayeur en raison de sa deuxième position dans l'ordre des départs. Cela ne l'empêchait pas de grimper jusqu'à la huitième place, un résultat qu'il concrétisait le dimanche.



    Sans pression liée à l'importance des points pour le Championnat du Monde ‘Constructeurs', Stéphane profitait donc de l'opportunité de progresser sur un terrain unique. Cette prestation sera également de nature à le placer dans les meilleures conditions avant le Rallye du Mexique (9-12 mars), qu'il disputera sur une C3 WRC.


    LE BESOIN DE CONCRÉTISER

    " Nous pouvons être satisfaits d'avoir eu une fiabilité parfaite ce week-end ", souligne Yves Matton. " En atteignant les objectifs que nous leurs avions fixés, Craig et Stéphane contribuent largement au volet positif de notre bilan. Craig est arrivé à combiner la performance aux moments où il se sentait le plus à l'aise avec la voiture et un rythme plus mesuré quand c'était nécessaire. En étant confronté à une grande variété de conditions, Stéphane a appris à gérer une telle course. Le résultat est positif en considérant sa faible expérience sur la neige. "



    " Le bilan est plus nuancé pour Kris. Il a éprouvé quelques difficultés à être en osmose avec la voiture sur la variété de terrains rencontrés. Dans ces conditions, il n'est pas évident de faire grandir sa confiance ", ajoute le Directeur de Citroën Racing. " Gageons que la situation sera différente au Mexique, sur un terrain plus constant pour l'ensemble du rallye. "


    CHIFFRES ET STATISTIQUES

    100% : les trois équipages Citroën ont disputé toutes les spéciales ce week-end
    137,81 km/h : la moyenne record enregistrée dans la spéciale de Knon 1
    0,87 s/km : l'écart moyen entre le temps de Craig Breen et le plus rapide de chaque spéciale
    1102,2 km : la distance parcourue par les C3 WRC en course depuis le début de la saison







    PHOTOS DISPONIBLES SUR :

    flickr.com/photos/citroenracing

    citroenracingmedia.com (accès réservé aux médias)



    RETROUVEZ CITROËN RACING :

    Site internet : citroenracing.com

    Facebook : facebook.com/citroenracing

    Twitter : @CitroenRacing

    Instagram : @CitroenRacing

    YouTube : youtube.com/user/citroenwrt
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Lun 24 Avr - 21:09

    LES C3 WRC ONT RENDEZ-VOUS EN TERRAIN CONNU !


    Date de publication : 24/04/2017


    Parmi les temps forts d’une saison de WRC, le Rallye d’Argentine est très attendu par Citroën Total Abu Dhabi WRT. Victorieuse à dix reprises en Amérique du Sud, l’Armée Rouge entend bien défendre son statut avec ses Citroën C3 WRC, confiées à Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin.

    RALLY ARGENTINA : EMPORTÉS PAR LA FOULE

    Par dizaines ou par centaines de milliers, ils prennent possession des sierras de la province de Córdoba. Pour avoir le meilleur point de vue, ils n’hésitent pas à braver le froid à l’approche de l’hiver austral. En famille ou entre amis, le camping s’organise. On allume l’asado pour faire griller de savoureuses pièces de viande et on passe le temps avec une calebasse de maté, l’oreille collée sur la radio crachotant le perpétuel débit des commentateurs sportifs…



    Soudain, un nuage de poussière s’élève dans le ciel, provoquant une immense clameur. Serpentant entre les roches, la WRC glisse d’un virage à un autre. Les encouragements du public ne parviennent plus à couvrir le bruit rauque des 380 ch. Trois jours durant, la fête bat son plein dans ce pays où le sport automobile arrive juste derrière le football en termes de popularité !



    Le Rallye d’Argentine, c’est donc une ambiance inimitable, un événement à vivre dans une vie de passionné. L’édition 2017 ne dérogera pas à la règle, avec un parcours exigeant, pour les hommes comme pour les mécaniques. Après un départ en douceur, jeudi soir dans les rues de Córdoba, les choses sérieuses débuteront vendredi, avec les spéciales tracées au tour de Santa Rosa de Calamuchita. La deuxième étape sera encore plus corsée, avec deux passages dans la bien-nommée spéciale de " Los Gigantes ", longue de 38 km. Enfin, les équipages rescapés retrouveront les incroyables paysages de Mina Clavero et El Condor lors du sprint dominical.

    LES ENJEUX : HONORER LE PALMARÈS DE CITROËN EN ARGENTINE

    Lors des douze dernières éditions du Rallye d’Argentine, Citroën s’est imposé à dix reprises ! Ce record en dit long sur l’expertise de l’équipe, qui aura le redoutable privilège de défendre ce palmarès.



    Toutefois, plusieurs paramètres viennent tempérer tout excès d’optimisme. Comme au Monte-Carlo, en Suède et au Mexique, Citroën Total Abu Dhabi WRT n’engagera que deux C3 WRC. Elles seront confiées à deux équipages qui n’étaient pas au départ de l’édition 2016 : Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin, qui feront leurs grands débuts en Amérique du Sud. Ce déficit d’expérience sera bien réel, puisque treize des dix-huit spéciales sont identiques à l’an passé. Les seules nouveautés concernent Tanti – Villa Bustos, disputée en sens inverse, et San Agustin / Villa General Belgrano qui n’avait plus été utilisée depuis 2008.



    Autre paramètre particulièrement incontrôlable : la météo. Toutes les configurations sont possibles à cette époque : un froid sec ou une température printanière, des pluies diluviennes, du brouillard… En fonction des conditions, les ordres de départ et le choix des pneumatiques prendront une importance plus ou moins grande.



    Quoi qu’il en soit, les équipages Citroën défendront leurs chances. Vainqueurs au Mexique, en tête du Tour de Corse avant d’être trahis par la mécanique, Kris Meeke et Paul Nagle sont dans une dynamique positive. Sur la terre de leur première victoire mondiale en 2015, tous les espoirs sont permis. Après trois top 5 en autant de participations cette saison, Craig Breen et Scott Martin devront prendre la mesure du terrain avant de se rapprocher des meilleurs. S’ils rendent une copie sans faute, ils seront à coup sûr en bonne position à l’arrivée. L’histoire du Rallye d’Argentine a souvent récompensé l’endurance et la constance !

    ILS ONT DIT

    YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : " Après un intermède sur asphalte, nous débutons une longue série de cinq rallyes sur terre. L’Argentine est une destination à part pour Citroën. Nous comptons dix victoires sur ce rallye et notre histoire commune a été renforcée par les trois titres mondiaux de José María López en WTCC. De plus, la popularité du sport automobile est telle que Citroën Argentine multiplie les opérations marketing, pour amplifier notre engagement sportif et donner un relief particulier aux performances de l’équipe. En cohérence avec nos objectifs pour cette saison, nous nous alignons au départ avec une philosophie inchangée. Nous visons la première place avec Kris Meeke, qui compte un podium et une victoire en deux participations ! Craig Breen aura une tâche plus ardue. Pour sa découverte de l’épreuve, il est possible qu’il lui soit difficile de jouer dans le peloton de tête. Dans le même temps, sa courbe de progression rapide pourrait se traduire par une bonne surprise. "



    LAURENT FREGOSI, DIRECTEUR TECHNIQUE : " De retour du Tour de Corse, nous avons analysé la voiture de Kris Meeke pour identifier la cause de son abandon. Il s’agissait d’un raccord du circuit de lubrification qui a cassé, ce n’est donc pas un problème interne au moteur. Nous avons évidemment étudié une solution alternative qui a été validée lors de notre récente séance d’essais. Lors de ces cinq journées de tests, nous nous sommes concentrés sur les suspensions, qui conditionnent une grande partie de la performance et de la confiance des pilotes sur terre. L’Argentine est un terrain difficile, avec un sol meuble qui se dégrade entre les deux passages pour faire ressortir de grosses pierres. Conjugués aux vitesses atteintes, les chocs encaissés appliquent de fortes contraintes au châssis et aux trains roulants. "



    KRIS MEEKE : " Je n’ai que des bons souvenirs en Argentine : une troisième place lors de ma première participation et ma première victoire mondiale il y a déjà deux ans ! De plus, ce rallye est très spécial au niveau de l’ambiance et de l’engouement – pour ne pas dire la folie – du public. Dès qu’on pose le pied sur le sol argentin, on sent que les gens aiment le sport auto. Même si je n’ai pas participé à l’épreuve l’an passé, j’ai toutes les raisons d’être confiant. Entre ma victoire au Mexique, mon début de Tour de Corse et le travail effectué cette semaine en essais, je me sens bien avant ce rallye. Je reste toutefois conscient des difficultés de cette épreuve, qui apporte toujours son lot d’incertitude. "

    Nombre de participations à l’épreuve : 2

    Meilleur résultat : 1er (2015)



    CRAIG BREEN : " Je suis impatient de disputer mon tout premier rallye hors d’Europe ! L’Argentine semble être un pays fantastique, avec de magnifiques spéciales. Je sais que je vais avoir beaucoup à apprendre et je suis conscient qu’il pourrait s’agir d’un week-end difficile pour moi. Il s’agira de ma première épreuve sur terre avec la C3 WRC et cela fait même plusieurs années que je n’avais plus totalement découvert un rallye. J’exploiterai chaque kilomètre pour gagner en expérience, sans penser au résultat final. Je pourrai m’appuyer sur le travail réalisé cette semaine en essais au Portugal : j’avais un très bon feeling avec la voiture. "

    Nombre de participations à l’épreuve : 0









    CHIFFRES-CLÉS

    18 spéciales totalisant 357,59 km chronométrés
    10 victoires pour Citroën au Rallye d’Argentine : un record signé Carlos Sainz (2004), Sébastien Loeb (2005 à 2013) et Kris Meeke (2015) !
    8 000 changements de rapport, en moyenne, par voiture et par manche du Championnat du Monde des Rallyes
    10,6 tonnes de fret aérien sur les épreuves outre-mer, comprenant les deux Citroën C3 WRC, une partie du matériel et des pièces de rechange. Le reste est acheminé par bateau.

    FLASH-BACK : RALLYE D’ARGENTINE 2015

    Le 26 avril 2015, Kris Meeke et Paul Nagle entraient dans l’histoire en remportant leur premier rallye de Championnat du Monde. En tête dès l’ES2, le duo augmentait progressivement son avance. À l’issue de la première étape, ils comptaient déjà une minute de marge sur… leurs équipiers Mads Ostberg et Jonas Andersson, montés en puissance tout au long de la journée. Contraint d’ouvrir la route le samedi, Meeke se retrouvait sous pression, à tel point qu’Ostberg revenait à moins de 30’’. Mais le classement n’évoluait guère le dimanche et les équipages Citroën Racing signaient un retentissant doublé à l’arrivée de ce 35e Rallye d’Argentine !







    LA QUESTION TOTAL : QUELLE EST LA PRÉSENCE DE TOTAL EN ARGENTINE ?

    Le Groupe Total est présent en Argentine depuis 1978, date de la signature d’un contrat d’exploration sous-marine au large de la Terre de Feu. Depuis cette date, Total a acquis un rôle majeur dans le développement du secteur énergétique du pays. Fidèle aux valeurs du Groupe, Total Argentine entreprend auprès des collectivités de nombreuses actions dans l’éducation, la diversité et la sécurité. Le partenariat sportif entre Citroën et Total s’exprime avec force en Argentine. Les succès en WRC, les titres mondiaux de José María López en WTCC ou l’engagement en Súper TC2000 sont partagés par les deux Marques. Sur ce Rallye d’Argentine, l’ensemble des opérations de marketing et d’activation sont co-signées par Citroën et Total.





    VISIT ABU DHABI : LE PONT SHEIKH ZAYED

    Conçu par l’architecte Zaha Hadid – vainqueur du prix Pritzker en 2004 – ce magnifique pont de 842 mètres de long et 64 mètres de haut relie le continent à l’île d’Abu Dhabi. Il est, à l'heure actuelle, le pont le plus complexe jamais construit ! Ses arches en acier arrondies et asymétriques évoquent les formes des dunes de sable ou les vagues de l'océan. Son éclairage dynamique se compose d'une multitude de LED colorées. Toutes ces caractéristiques donnent à l'édifice une silhouette fluide et aérienne.





    PROGRAMME RALLY ARGENTINA (GMT-3)

    JEUDI 27 AVRIL

    08h00 : Shakedown (Villa Carlos Paz - Cabalango)

    16h00 : Départ (Villa Carlos Paz)

    17h10 : Regroupement (Córdoba)

    19h08 : ES1 – Ciudad de Córdoba (1,75 km)

    20h18 : Parc fermé (Villa Carlos Paz)



    VENDREDI 28 AVRIL

    07h00 : Assistance A (Villa Carlos Paz – 15’)

    08h38 : ES2 – San Agustin – Villa General Belgrano 1 (19,95 km)

    09h41 : ES3 – Amboy / Santa Monica 1 (20,44 km)

    10h24 : ES4 – Santa Rosa / San Agustin 1 (23,85 km)

    12h29 : ES5 – Super Especial Fernet Branca 1 (6,04 km)

    13h09 : Assistance B (Villa Carlos Paz – 30’)

    15h02 : ES6 – San Agustin – Villa General Belgrano 2 (19,95 km)

    16h05 : ES7 – Amboy / Santa Monica 2 (20,44 km)

    16h48 : ES8 – Santa Rosa / San Agustin 2 (23,85 km)

    19h08 : ES9 – Super Especial Fernet Branca 2 (6,04 km)

    19h43 : Assistance C (Villa Carlos Paz – Flexi 45’)



    SAMEDI 29 AVRIL

    07h20 : Assistance D (Villa Carlos Paz – 15’)

    08h08 : ES10 – Tanti – Villa Bustos 1 (20,80 km)

    09h21 : ES11 – Los Gigantes – Cantera El Condor 1 (38,68 km)

    10h14 : ES12 – Boca del Arroyo – Bajo del Pungo 1 (20,52 km)

    12h04 : Assistance E (Villa Carlos Paz – 30’)

    13h08 : ES13 – Tanti – Villa Bustos 2 (20,80 km)

    14h21 : ES14 – Los Gigantes – Cantera El Condor 2 (38,68 km)

    15h14 : ES15 – Boca del Arroyo – Bajo del Pungo 2 (20,52 km)

    17h04 : Assistance F (Villa Carlos Paz – Flexi 45’)



    DIMANCHE 30 AVRIL

    07h15 : Assistance G (Villa Carlos Paz – 15’)

    09h13 : ES16 – El Condor – Copina (16,32 km)

    10h56 : ES17 – Mina Clavero – Giulio Cesare (22,64 km)

    12h18 : ES18 – Power Stage El Condor (16,32 km)

    13h41 : Assistance H (Villa Carlos Paz – 10’)

    14h01 : Arrivée









    PHOTOS DISPONIBLES SUR :

    flickr.com/photos/citroenracing





    RETROUVEZ CITROËN RACING :

    Site internet : citroenracing.com

    Facebook : facebook.com/citroenracing

    Twitter : @CitroenRacing

    Instagram : @CitroenRacing

    YouTube : youtube.com/user/citroenwrt
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Mer 26 Juil - 8:54

    LES CITROËN C3 WRC À L’ASSAUT DU GRAND PRIX DE FINLANDE


    Date de publication : 25/07/2017


    Au cœur de l’été, le WRC se poursuit sur les fameux jumps du Rallye de Finlande. Au pays des 1000 lacs, Citroën Total Abu Dhabi WRT engage trois C3 WRC pour les équipages Kris Meeke / Paul Nagle, Craig Breen / Scott Martin et Khalid Al Qassimi / Chris Patterson.

    DU GRAND PRIX DE JYVÄSKYLÄ AU RALLY FINLAND

    Créé en 1951, le ‘Grand Prix de Jyväskylä’ a vite pris le nom de ‘Rallye des 1000 Lacs’ pour acquérir son aura internationale. Au calendrier du Championnat du Monde depuis sa création en 1973, l’épreuve a été rendue célèbre par ses fameux jumps, qui procurent des images parmi les plus spectaculaires de la saison.

    Le parcours du Rallye de Finlande emprunte des routes en terre habituellement utilisées par les habitants de la région de Jyväskylä. Sillonnant les forêts, leur profil large et rapide épouse le relief pour former des ondulations qui paraitraient douces au premier abord. Mais lorsque les World Rally Cars sont lancées à pleine vitesse, elles décollent sur plusieurs dizaines de mètres ! Présents par centaines de milliers, les spectateurs se régalent de ce spectacle fascinant.



    Pour aller vite en Finlande, il faut donc savoir ‘lire’ ces jumps, pour estimer la longueur du saut, la position de l’atterrissage et la manière d’aborder la bosse suivante. Rien d’étonnant, dès lors, à ce que cette course soit longtemps restée l’apanage des Finlandais et des Suédois. Depuis Didier Auriol en 1992, seuls cinq autres pilotes non-nordiques se sont imposés à Jyväskylä : Sébastien Loeb, Carlos Sainz, Markko Martin, Sébastien Ogier et Kris Meeke.

    Le parcours de l’édition 2017 sera relativement similaire à celui des années précédentes. Après une courte spéciale le jeudi soir, les concurrents affronteront un véritable marathon le vendredi, avec douze spéciales réparties en quinze heures ! Le samedi sera à peine moins dense, avec huit spéciales dont deux passages dans la toute nouvelle Pihlajakoski et la mythique Ouninpohja. La course s’achèvera par une étape dominicale aux allures de sprint, avec quatre courtes spéciales dont la Power Stage.



    LES ENJEUX : S’IMMISCER DANS LE GROUPE DE TÊTE

    Pour la neuvième des treize manches du Championnat du Monde, Citroën Total Abu Dhabi WRT engage trois voitures pour des équipages déjà présents en Finlande la saison passée. Évidemment, les regards seront d’abord tournés vers Kris Meeke et Paul Nagle, qui s’étaient imposés en 2016 à l’issue du rallye le plus rapide de l’histoire du WRC. Performant sur tous les terrains – avec une victoire au Mexique et des scratches sur la plupart des rallyes – l’équipage de la C3 WRC n°7 devra trouver l’équilibre entre performance et maîtrise pour s’immiscer dans le groupe de tête. Il s’agira de la dixième participation de Kris en Finlande, un des rallyes sur lesquels il compte le plus d’expérience.

    Le Rallye de Finlande 2016 avait également été marquée par le premier podium mondial de Craig Breen et Scott Martin. Le pilote de la C3 WRC n°9 attend donc avec impatience cette épreuve, qui figure parmi ses favorites. Cinquième au Monte-Carlo, en Suède, en Corse et au Portugal, Craig pourra s’appuyer sur des bases solides pour poursuivre sa progression au sein de l’élite du rallye mondial. Comme Kris, Craig compte une grande expérience de cette épreuve, puisqu’il s’agira de sa huitième édition.

    L’effectif des C3 WRC nominées sera complété par Khalid Al Qassimi et Chris Patterson. Le pilote d’Abu Dhabi participera à son deuxième rallye cette saison. Sur un de ses terrains favoris, il cherchera à augmenter son expérience pour se rapprocher de sa meilleure performance, obtenue en 2009 avec la neuvième place.

    Afin de préparer cette épreuve et de rencontrer des conditions proches de celles de l’épreuve, Citroën Racing effectue actuellement une séance d’essais de cinq jours dans la région de Jyväskylä. Kris Meeke, Craig Breen et Khalid Al Qassimi se relaient au volant de la C3 WRC. Après une courte pause, ils débuteront les reconnaissances du rallye mardi prochain.



    ILS ONT DIT

    YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : " Avec plusieurs centaines de milliers de spectateurs au bord des routes et une organisation de très haut niveau, le Rallye de Finlande figure parmi les temps forts de la saison. Dans le même temps, il est extrêmement difficile d’être performant sur un terrain aussi spécifique. C’est vrai pour les équipages, les équipes et les voitures : il faut que l’ensemble fonctionne en symbiose pour espérer jouer les premiers rôles. Avec Kris Meeke et Craig Breen, respectivement premier et troisième l’an passé, nous disposons de pilotes expérimentés et rapides sur ce terrain. En Finlande, ils disposeront de C3 WRC bénéficiant des évolutions introduites en Pologne. Nous sommes dans une phase d’optimisation de ces nouveautés et les essais effectués cette semaine sont destinés à adapter les réglages aux routes finlandaises. Nos objectifs restent mesurés et liés aux conditions de course effectivement rencontrées. "



    KRIS MEEKE : " Le Rallye de Finlande a toujours figuré parmi mes favoris, mais cette épreuve est devenue encore plus spéciale après ma victoire l’an passé. Ces routes en terre sont parmi les plus belles du monde et le plaisir de pilotage peut être immense. Je suis heureux de revenir au volant de la C3 WRC, même si je m’attends à un rallye difficile. Nos essais se sont déroulés sous la pluie et avec des températures très fraiches. Il semble probable que ces conditions se poursuivent pour le rallye et ma dixième place dans l’ordre des départs ne sera pas un avantage si les routes sont couvertes de boue ! Quoi qu’il en soit, nous ferons de notre mieux pour apporter un bon résultat à l’équipe. "

    Nombre de participations à l’épreuve en WRC : 9

    Meilleur résultat : 1er (2016)



    CRAIG BREEN : " Ce rallye fait partie de ceux sur lesquels je me sens le plus à l’aise. Je garde un souvenir très émouvant de l’édition 2016, à l’issue de laquelle j’avais décroché mon premier podium en Championnat du Monde. Après un Rallye de Pologne frustrant, je suis impatient d’être au départ pour viser un bon résultat. Après quatre cinquièmes places, j’ai évidemment envie de faire mieux. Reste à voir si les conditions de course nous permettront de nous battre dans le groupe de tête. Je suis également satisfait de disposer des dernières évolutions de la Citroën C3 WRC. "

    Nombre de participations à l’épreuve en WRC : 7
    Meilleur résultat : 3e (2016)



    KHALID AL QASSIMI : " La Finlande est un rallye extrêmement rapide et les bosses restent difficiles à appréhender. Mon objectif sera de maintenir un bon rythme au volant de la C3 WRC. Il faudra que nous effectuions du bon travail dès les reconnaissances, pour avoir des notes précises. Ma journée d’essais me permettra de retrouver ce profil de routes rapides et de découvrir les dernières évolutions apportées sur la voiture. Je souhaite beaucoup de réussite à Kris et Craig, en espérant qu’ils nous apportent à nouveau le meilleur résultat possible. "

    Nombre de participations à l’épreuve en WRC : 7

    Meilleur résultat : 9e (2009)



    CHIFFRES-CLÉS

    24 spéciales totalisant 314,20 km chronométrés
    15% des spéciales sont nouvelles pour les équipages du WRC
    28 pneus Michelin LTX Force par pilote pour le rallye, avec la gomme tendre en choix principal
    5 victoires pour Citroën en Finlande : 1962 (Toivonen / DS 19), 2008 (Loeb / C4 WRC), 2011 et 2012 (Loeb / DS 3 WRC), 2016 (Meeke / DS 3 WRC)



    FLASH-BACK : RALLYE DE FINLANDE 2016

    Malgré un ordre de départ défavorable au vu des conditions humides, Kris Meeke s’installait d’emblée en tête du Rallye de Finlande. Lors de la seconde étape, le Britannique faisait le break dans la mythique spéciale d’Ouninpohja, disputée en sens inverse par rapport à la normale. En repoussant Jari-Matti Latvala à 13’’4, le pilote de la DS 3 WRC creusait un écart substantiel sur ce terrain. Le dimanche, Kris Meeke et Paul Nagle filaient vers la victoire, obtenue avec une moyenne de 126,6 km/h, la plus élevée de l’histoire du WRC. Avec le premier podium mondial de Craig Breen et Scott Martin, la joie de l’équipe Abu Dhabi Total WRT était totale !





    LA QUESTION TOTAL : LES JUMPS FINLANDAIS IMPOSENT-ILS DES CONTRAINTES PARTICULIÈRES POUR LES LUBRIFIANTS ?

    Avant de décoller sur les fameuses bosses finlandaises, les C3 WRC subissent d’abord une compression. Cette phase ne représente pas de contrainte spécifique, puisque la force verticale plaque les fluides vers le bas, là où sont situées les pompes. En revanche, l’inversion de la force verticale dans la phase du saut peut devenir problématique, puisque les lubrifiants du moteur et de la boîte de vitesses auront tendance à vouloir passer au-dessus des pompes. Comme la plupart des véhicules de compétition et contrairement aux voitures de série, le moteur de la C3 WRC est équipé d’un carter sec. Ce système utilise un réservoir d’huile séparé du bloc moteur pour justement éviter les déjaugeages. En outre, le niveau de lubrifiant peut être légèrement plus haut qu’en temps normal.





    VISIT ABU DHABI : PAVILLON DES E.A.U

    Visité par près de deux millions de personnes lors de l’Exposition Universelle de Shanghai en 2010, le Pavillon des Émirats Arabes Unis a été démonté, puis ramené pièce par pièce à Abu Dhabi. Cette structure en forme de dune se trouve désormais près de Manarat al Saadiyat et représente un véritable plus pour la vie culturelle de l’île. Le Pavillon accueille de nombreux évènements, dont le Festival annuel d’art contemporain, qui rassemble collectionneurs, connaisseurs et artistes du monde entier.





    PROGRAMME RALLY FINLAND (GMT+3)



    JEUDI 27 JUILLET

    08h00 : Shakedown – Ruuhimäki (4,62 km)

    18h42 : Départ (Jyväskylä)

    19h00 : ES1 – Harju 1 (2,31 km)

    19h25 : Parc fermé (Jyväskylä)



    VENDREDI 28 JUILLET

    06h05 : Assistance A (Jyväskylä – 15’)

    07h12 : ES2 – Halinen 1 (7,65 km)

    07h45 : ES3 – Urria 1 (12,75 km)

    08h48 : ES4 – Jukojärvi 1 (21,31 km)

    10h06 : ES5 – Halinen 2 (7,65 km)

    10h38 : ES6 – Urria 2 (12,75 km)

    11h42 : ES7 – Jukojärvi 2 (21,31 km)

    13h37 : Assistance B (Jyväskylä – 30’)

    15h00 : ES8 – Äänekoski-Valtra 1 (7,39 km)

    16h13 : ES9 – Laukaa 1 (11,76 km)

    17h11 : ES10 – Lankamaa (21,68 km)

    18h09 : ES11 – Äänekoski-Valtra 2 (7,39 km)

    19h22 : ES12 – Laukaa 2 (11,76 km)

    20h30 : ES13 – Harju 2 (2,31 km)

    21h00 : Assistance C (Jyväskylä – Flexi 45’)



    SAMEDI 29 JUILLET

    07h20 : Assistance D (Jyväskylä – 15’)

    08h58 : ES14 – Pihlajakoski 1 (14,90 km)

    10h06 : ES15 – Päijälä 1 (22,68 km)

    10h49 : ES16 – Ouninpohja 1 (24,38 km)

    12h02 : ES17 – Saalahti 1 (4,21 km)

    13h27 : Assistance E (Jyväskylä – 30’)

    14h55 : ES18 – Saalahti 2 (4,21 km)

    16h08 : ES19 – Ouninpohja 2 (24,38 km)

    17h16 : ES20 – Pihlajakoski 2 (14,90 km)

    18h24 : ES21 – Päijälä 2 (22,68 km)

    20h39 : Assistance F (Jyväskylä – Flexi 45’)



    DIMANCHE 30 JUILLET

    08h00 : Assistance G (Jyväskylä – 15’)

    09h25 : ES21 – Lempää 1 (6,80 km)

    10h08 : ES22 – Oittila 1 (10,12 km)

    11h47 : ES23 – Lempää 2 (6,80 km)

    13h18 : ES24 – Oittila 2 Power Stage (10,12 km)

    14h21 : Assistance H (Jyväskylä – 10’)

    15h00 : Podium
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Jeu 27 Juil - 21:06





    DE BONNES SENSATIONS POUR LES PILOTES CITROËN


    Date de publication : 27/07/2017
    Image560

    Disputé sur la célèbre spéciale de Ruuhimäki, le shakedown du Rallye de Finlande a été positif pour Citroën Total Abu Dhabi WRT. Kris Meeke s’est montré le plus rapide, tandis que Craig Breen a réalisé le sixième temps. Avec de bonnes sensations, les pilotes des C3 WRC prendront le départ de la neuvième manche de la saison en confiance.

    Très variable ces derniers jours, le temps restait sec tout au long de la matinée. Dès huit heures, les premiers concurrents s’élançaient sur les 4,62 km du shakedown de Ruuhimäki.
    Avec cinq passages au cours de la matinée, Kris Meeke était un des pilotes les plus assidus. Le Britannique se montrait satisfait du comportement de sa C3 WRC équipée des dernières évolutions développées par Citroën Racing et il signait le meilleur chrono (2’14’’3) lors de son quatrième passage.
    Craig Breen effectuait quant à lui quatre runs. Comme son équipier, l’Irlandais se montrait satisfait du comportement de sa voiture. En 2’15’’3, il réalisait la sixième performance de la matinée.
    Pour son second rallye de la saison, Khalid Al Qassimi cherchait avant tout à reprendre le rythme au volant de la C3 WRC. Entre son premier et son cinquième passage, le pilote d’Abu Dhabi gagnait plus de dix secondes !
    Le départ du Rallye de Finlande sera donné en fin d’après-midi. Après la courte spéciale de Harju (2,31 km), programmée à partir de 19h00, les voitures rentreront directement en parc fermé. Vendredi, la première étape sera un véritable marathon, avec douze spéciales étalées sur quinze heures.

    ILS ONT DIT

    Kris Meeke : " Souvent, le shakedown n’est pas représentatif du rallye. Mais ici, c’est parfait avec une première section sur une route plutôt étroite et sinueuse, suivie de la célèbre section de Ruuhimäki, qui comporte des jumps comparables à ceux d’Ouninpohja. C’était donc parfait pour travailler, surtout après des essais contrariés par la pluie. Ce matin, avec des conditions enfin constantes, j’ai pu évaluer les évolutions apportées sur la voiture. Je suis encore dans une phase d’apprentissage, mais le feeling est bon. Il nous reste toutefois des réglages à améliorer. "

    Craig Breen : " Je me sens très bien au volant de la C3 WRC. C’était agréable d’avoir ces sensations après des essais assez compliqués en raison de la météo. Les reconnaissances ont également été perturbées par la pluie et c’était donc utile d’avoir un temps sec ce matin. Nous avons modifié les réglages après les deux premiers runs et j’ai réussi à progresser lors de ma troisième tentative. Ce shakedown m’a permis de gagner en confiance. "

    Khalid Al Qassimi : " Ce n’était pas facile pour moi ce matin, j’éprouvais des difficultés à trouver de la motricité. Nous avons fait de nombreux changements de réglages mais cela n’a pas forcément eu l’effet escompté. Je pense que je dois faire plus de kilomètres pour progresser et y aller par étapes. Contrairement à Kris et Craig, mes essais étaient sur le sec : j’espère donc que la pluie ne tombera pas trop ce week-end. "



    CLASSEMENT SHAKEDOWN

    1. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) 2’14’’3

    2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 2’14’’4

    3. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) 2’14’’8

    4. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) 2’14’’9

    5. Sordo / Marti (Hyundai i20 WRC) 2’15’’2

    6. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) 2’15’’3

    7. Ostberg / Floene (Ford Fiesta WRC) 2’15’’6

    = Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) 2’15’’6

    9. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 2’15’’8

    10. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) 2’16’’0



    14. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) 2’22’’9
    avatar
    colin_paturel
    Admin
    Admin

    Messages : 18323
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 60
    Localisation : Nogent Le Roi
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Président

    Re: C3 WRC...

    Message par colin_paturel le Ven 28 Juil - 11:05

    OK
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Lun 31 Juil - 8:20

    LE VERDICT DE JYVÄSKYLÄ


    Date de publication : 31/07/2017

    Figurant parmi les évènements-phares de la saison, le Rallye de Finlande a tenu toutes ses promesses, avec un spectacle époustouflant au pays des 1000 lacs. À nouveau, Citroën Total Abu Dhabi WRT a placé ses trois C3 WRC à l’arrivée. Cinquièmes, Craig Breen et Scott Martin obtiennent le meilleur résultat de l’équipe, à l’arrivée d’une course principalement dominée par les machines et les pilotes ‘made in Jyväskylä’.
    LE FILM DE LA COURSE

    Pour la première fois de la saison, c’est une Citroën C3 WRC qui signait le meilleur temps du shakedown. Malgré des essais d’avant-rallye effectués dans des conditions froides et pluvieuses, Kris Meeke se montrait le plus rapide sur le secteur de Ruuhimäki, réputé pour être représentatif de la suite de l’épreuve. Après une spéciale urbaine pour commencer le jeudi soir, le Britannique se mettait encore en évidence le vendredi matin, avec un chrono à un dixième du scratch.

    La suite de cette journée-marathon – avec douze spéciales étalées sur quinze heures – était moins positive pour le vainqueur de l’édition 2016. En manque de confiance, il rentrait dans le rang et perdait du temps supplémentaire en tordant sa direction lors d’un choc avec une pierre. En fin de journée, il occupait la neuvième place, à un peu plus d’une minute du leader.

    Dans le même temps, Craig Breen gagnait ses galons d’Irlandais Volant. Installé en troisième position dès l’arrivée de l’ES2, il faisait ensuite preuve d’une grande régularité. Malgré des réglages ou des notes parfois perfectibles, il s’ancrait dans le top 5, en compagnie de quatre pilotes finlandais ! En regagnant Jyväskylä à l’issue de cette longue journée, Craig occupait la quatrième place à 33’’ d’Esapekka Lappi.

    Samedi, le programme était à peine moins dense que celui de la veille. Le parcours emmenait les concurrents d’Ouninpohja, la célèbre spéciale souvent comparée à des montagnes russes avec ses 75 sauts le plus souvent négociés à fond !

    Lors de la boucle matinale, les pilotes Citroën étaient surpris par le niveau d’adhérence, bien plus faible que la veille. Dans ces conditions, ils n’étaient pas en mesure de rivaliser avec leurs adversaires au volant de C3 WRC moins efficaces. De plus, Kris Meeke était de nouveau confronté à un problème de direction, conséquence de sa touchette de la veille.

    Sur une route balayée, le second passage était plus positif. La meilleure performance était à mettre à l’actif de Kris Meeke, auteur du quatrième temps dans Ouninpohja 2. Dans la dernière spéciale, le Britannique perdait une minute à cause d’une crevaison et de l’explosion du pneu qui arrachait une partie de la carrosserie.

    Samedi soir, Craig occupait la cinquième place – à moins d’une demi-minute de la deuxième position – tandis que Kris était huitième à trois minutes.

    Dimanche, il ne restait que quatre courtes spéciales à parcourir pour rallier l’arrivée. Les écarts étant marqués, les pilotes Citroën choisissaient d’assurer leurs positions. Pilotée par Khalid Al Qassimi, la troisième Citroën C3 WRC rejoignait le podium final en seizième position.


    QUESTIONS À YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

    Quel bilan tirez-vous à l’arrivée de ce Rallye de Finlande ?

    " Nous avons montré que la Citroën C3 WRC continue à évoluer dans la bonne direction. Kris Meeke a fait de bons chronos, notamment en début de rallye avec le meilleur temps du shakedown, puis le deuxième de l’ES2… Ensuite, il n’a pas vraiment réussi à rentrer dans le rythme des premiers et nous savons qu’ici, ce genre de situation se traduit par un décrochage au classement. Ensuite, c’est un peu une spirale infernale : la voiture ne travaille plus comme il faudrait et c’est difficile de revenir. Il est ainsi resté tout au long du week-end derrière Craig Breen, qui a réalisé une très belle course. Pour la cinquième fois de la saison, il termine cinquième. Surtout, il a été pendant la majeure partie du week-end le premier ‘non-Finlandais’. Nous avons vu ce week-end que les pilotes du cru dominaient leur sujet. Les données collectées tout au long de ces trois jours de course nous ont permis de confirmer les domaines dans lesquels nous devons continuer à porter nos efforts. Nous savons que la voiture est plus ou moins à l’aise en fonction des surfaces et des conditions. La fenêtre d’exploitation de la C3 WRC est de plus en plus large, mais nous avons encore du travail devant nous. "

    Pouvez-vous maintenant nous dire si le remaniement des équipages en Pologne était une bonne chose ?

    " Ce week-end, Kris a eu la bonne approche : lorsqu’il a réalisé qu’il ne serait pas en mesure de jouer la victoire, il a su l’accepter et gérer son rythme pour parcourir l’intégralité des kilomètres et signer de bons chronos lorsque les conditions étaient favorables. L’expérience acquise ce week-end est aussi précieuse pour lui que pour nos ingénieurs. D’une certaine façon, nous sommes revenus aux fondamentaux. "

    Dans trois semaines, le WRC va retrouver l’asphalte en Allemagne. Pouvez-vous déjà nous dire ce que vous attendez de cette dixième manche ?

    " Avec onze victoires de Citroën depuis 2002, l’ADAC Rallye Deutschland est véritablement notre épreuve fétiche. Au Tour de Corse, nous avions dominé le début de course avant que Kris ne rencontre un problème mécanique. Nous aurons donc une envie de revanche, mais notre approche restera raisonnée. Les routes corses et allemandes n’ont pas grand-chose en commun et nous savons que nos adversaires ont beaucoup travaillé ces derniers mois. Comme convenu, Kris Meeke, Craig Breen et Andreas Mikkelsen seront au volant des C3 WRC engagées à cette occasion. "

    Avant cela, Sébastien Loeb prendra le volant de la C3 WRC lors d’une journée d’essais. Que représente cette opération ?

    " C’est une idée que j’avais en tête depuis quelques temps et qui a été rendue possible par la création de l’entité PSA Motorsport. Il y a un désir et un intérêt communs à réaliser cet essai. En ce qui nous concerne, cela nous permettra de bénéficier du retour d’expérience du plus grand rallyman de tous les temps. Quant à Seb, il pourra attiser sa curiosité et piloter la dernière génération de World Rally Car.
    avatar
    chtimehariste
    Admin
    Admin

    Messages : 6758
    Date d'inscription : 02/12/2013
    Age : 38
    Localisation : NORD
    Membre Club CITROSPHERE numéro : Trésorier

    Re: C3 WRC...

    Message par chtimehariste le Ven 29 Sep - 19:34

    TERRE ET ASPHALTE AU MENU DE L’AUBERGE ESPAGNOLE


    Date de publication : 29/09/2017


    Après une longue pause, la onzième manche du Championnat du Monde des Rallyes se déroulera en Catalogne. Sur terre comme sur asphalte, les équipages des C3 WRC tenteront de démontrer leur potentiel. Kris Meeke / Paul Nagle, Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau et Khalid Al Qassimi / Chris Patterson sont les équipages engagés par Citroën Total Abu Dhabi WRT sur ce rallye.
    LA RENTRÉE DES CLASSES DU WRC

    Les équipes du WRC ont dû patienter jusqu’à la fin du mois d’août avant de souffler un peu. Après la Pologne, la Finlande et l’Allemagne, les six semaines de trêve ont été bienvenues après un été chargé !

    La rentrée des classes va donc s’effectuer en Catalogne, lors d’un rallye singulier à plus d’un titre. Basée à Salou, tout près du parc d’attractions PortAventura, l’épreuve est connue pour être la seule à proposer un parcours mixte.

    Le vendredi, la première étape se déroule principalement sur des chemins de terre montagneux, même si la longue spéciale de Terra Alta comprend des sections asphaltées. À l’issue de la journée, les équipes disposent d’une heure et quart pour transformer les voitures en configuration asphalte. La plus longue assistance de l’année est toujours un grand moment, pour les mécaniciens comme pour les spectateurs ! Le changement de la transmission, des trains roulants et l’allègement de la protection du châssis sont les principales modifications effectuées à ce moment.

    Les deux dernières étapes se disputent donc sur asphalte. Les routes catalanes sont réputées pour être ‘typées circuit’, avec un profil large et peu bosselé. L’efficacité aérodynamique et la puissance du moteur des World Rally Cars 2017 devraient s’exprimer à merveille sur ce terrain. Les voitures plongeant allègrement dans les cordes, il faut toutefois rester vigilant pour éviter les pierres et ne pas crever.
    LES ENJEUX : ÊTRE RAPIDE SUR LES DEUX SURFACES

    En se déroulant sur deux surfaces aux exigences opposées, le Rallye d’Espagne met en valeur la polyvalence des pilotes et de leurs voitures. Pour préparer ce rendez-vous, Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team a effectué trois jours d’essais en Catalogne, uniquement sur terre. Stéphane Lefebvre, Kris Meeke et Sébastien Loeb se sont relayés au volant, pour parvenir à des réglages satisfaisants pour chacun d’entre eux. Sur asphalte, l’équipe capitalisera sur les qualités de la Citroën C3 WRC, largement démontrées au Tour de Corse et à l’ADAC Rallye Deutschland.

    À cette occasion, Kris Meeke fêtera sa dixième participation au RallyRACC Catalunya – Rally de España. Par le passé, l’épreuve n’avait guère souri au Britannique. Mais il avait tiré un bilan très positif de l’édition 2016, après avoir eu le sentiment de trouver le bon rythme sur ce terrain. Pour effacer la frustration des dernières épreuves, le vainqueur du Rallye du Mexique ambitionnera de se battre aux avant-postes.

    Absent en Finlande et en Allemagne, Stéphane Lefebvre retrouvera l’habitacle de la C3 WRC en Espagne. Au contraire de son équipier, le jeune Français n’a qu’une toute petite expérience de l’épreuve. Cela ne l’empêchera pas de relever le défi ! En capitalisant sur sa belle course au Rallye de Pologne – récompensée par la cinquième place – il poursuivra sa formation au sein de l’élite du Championnat du Monde.

    Khalid Al Qassimi fêtera lui aussi sa dixième participation en Espagne. Après le Portugal et la Finlande, le pilote d’Abu Dhabi poursuivra son programme partiel à l’occasion d’un de ses rallyes favoris.
    ILS ONT DIT

    YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : " Pour les trois derniers rallyes de la saison, notre ambition est d’enregistrer des résultats significatifs, dans la continuité du podium obtenu en Allemagne. En Espagne, le contexte est particulier avec cette première étape sur terre. En fonction des conditions météo, l’ordre de départ de nos équipages peut être un avantage ou un handicap rédhibitoire. Si nous arrivons à bien nous placer le vendredi soir, nous pourrons ensuite compter sur le potentiel de la C3 WRC sur asphalte pour poursuivre la bagarre dans le peloton de tête. Lors des essais effectués la semaine dernière, de nombreux réglages ont été testés et certains d’entre eux seront appliqués dès le week-end prochain. Nous continuons à travailler dur pour relever le défi face à nos adversaires. "

    KRIS MEEKE : " Nous avons fait une bonne séance d’essais, c’était intéressant de travailler avec Seb [Loeb]. Il y a toujours une marge de progression, mais nous allons dans le bon sens. Je suis content de retrouver l’ambiance de la compétition après un Rallye d’Allemagne frustrant puis cette longue pause. J’ai juste un peu de mal à réaliser qu’il s’agira de ma dixième participation en Catalogne ! Potentiellement, nous avons une bonne position de départ, mais cela dépendra de la poussière ou de la pluie. Ensuite, nous connaissons le niveau de performance de la C3 sur asphalte. Avant tout, je veux me faire plaisir au volant. Si c’est le cas, nous pouvons envisager un bon résultat qui ferait du bien à toute l’équipe. "

    Nombre de participations à l’épreuve : 9
    Meilleur résultat : 5e (2011 & 2015)

    STÉPHANE LEFEBVRE : " Je suis très heureux de faire mon retour au volant de la Citroën C3 WRC. Depuis notre cinquième place en Pologne, trois mois se sont écoulés et je vais devoir retrouver le bon rythme sur des spéciales que je connais finalement assez peu. Il ne faut pas oublier que je suis sans doute le pilote le moins expérimenté du plateau sur ce terrain. Je suis satisfait des essais effectués la semaine dernière. J’ai eu l’opportunité d’essayer pour la première fois la nouvelle répartition du couple entre les roues avant et arrière. Cette évolution correspond bien à mon style de pilotage et le bilan est donc positif. Si les conditions sont favorables, nous essaierons de tirer profit de notre ordre de départ lors de la première étape. "

    Nombre de participations à l’épreuve : 2
    Meilleur résultat : 50e (2015)

    KHALID AL QASSIMI : " Il s’agira de ma dixième participation en Espagne ! Cette manche est une de mes favorites au sein du calendrier du WRC. J’aime le challenge proposé par le parcours mixte, notamment au sein d’une même spéciale lorsque le passage de la terre à l’asphalte incite à rouler plus vite. J’apprécie l’atmosphère qui règne en général, les supporters sont incroyables et l’organisation est tout simplement parfaite. Voilà pourquoi je tiens à revenir en Catalogne chaque année. Nous essaierons de trouver un bon rythme en fonction des spéciales, en attaquant plus lorsque je me sentirai bien. J’espère le meilleur pour Kris et Stéphane. "

    Nombre de participations à l’épreuve : 9
    Meilleur résultat : 7e (2010)
    CHIFFRES-CLÉS

    19 spéciales totalisant 312,02 km chronométrés
    32 pneus Michelin par pilote pour le rallye. Le vendredi, choix entre les Latitude Cross H4 (durs) et S5 (tendres). Samedi et dimanche, choix entre les Pilot Sport H5 (durs), S5 (tendres) et FW3 (maxi-pluie).
    9 victoires pour Citroën en Espagne : 1 pour Bugalski (1999 / Xsara Kit-Car) et 8 consécutives pour Loeb (2005-2006 en Xsara WRC, 2007/2010 en C4 WRC et 2011-2012 en DS 3 WRC).

    FLASH-BACK : RALLYE D’ESPAGNE 1999

    Pour leur première apparition de la saison en Championnat du Monde, les Citroën Xsara Kit-Car sont redoutées ! Sur un parcours asphalte typé circuit, la légèreté de la voiture et la rage du moteur deux litres atmosphérique peuvent en effet rivaliser avec les World Rally Cars turbo à quatre roues motrices. Dès la première spéciale disputée, Jesús Puras s’installe en tête. L’Espagnol de Citroën se ménage une petite avance, tandis que le regretté Philippe Bugalski croise le fer avec Sainz, Auriol, Mäkinen et McRae pour la deuxième place. Le rêve d’une victoire à domicile s’envole pour Puras, trahi par la mécanique au début de la deuxième étape. ‘Bug’ prend aussitôt le relais et il creuse régulièrement l’écart sur Auriol. À l’arrivée, il offre à Citroën sa toute première victoire en WRC !
    LA QUESTION TOTAL : QUELLES SONT LES RELATIONS ENTRE TOTAL ET CITROËN EN ESPAGNE ?

    Bernard Anselmi, Directeur général de Total España : " Total est présent dans le pays depuis plus de cinquante ans, ce qui signifie que nous sommes au côté de Citroën depuis le début du partenariat global. Il y a un lien très fort entre Total et Citroën en Espagne, renforcé par les succès sportifs de pilotes espagnols tels que Carlos Sainz ou Dani Sordo. Ces dernières années, le pays a connu une crise économique très dure, y compris pour le secteur automobile. Aujourd’hui, l’économie va mieux et Total est au cœur de cette reprise. Pour accompagner le réseau Citroën, nous disposons d’une force de vente et d’équipes dédiées au support et à la formation dans le domaine des produits pétroliers. Nous intervenons également avec un soutien financier aux concessions désireuses d’investir, notamment dans leur changement d’image. "
    VISIT ABU DHABI : LA CORNICHE

    La Corniche s’étend sur le front de mer, sur une impressionnante distance de huit kilomètres. On y retrouve des aires de jeux pour enfants, des pistes cyclables et des sentiers piétonniers, ainsi que de nombreux cafés et restaurants. Supervisée par une équipe de maîtres-nageurs sauveteurs, la plage de la Corniche a reçu le label écologique international Pavillon Bleu, qui garantit une eau de baignade propre et sans danger.
    PROGRAMME RALLYE D’ESPAGNE (GMT+2)
    JEUDI 5 OCTOBRE

    08h00 : Shakedown – Salou (2,97 km)

    20h00 : Cérémonie de départ (Salou)


    VENDREDI 6 OCTOBRE

    08h15 : Départ

    09h53 : ES1 – Caseres 1 (12,50 km)

    10h21 : ES2 – Bot 1 (6,50 km)

    10h56 : ES3 – Terra Alta 1 (38,95 km)

    13h11 : Assistance A (PortAventura – 30’)

    15h19 : ES4 – Caseres 2 (12,50 km)

    15h47 : ES5 – Bot 2 (6,50 km)

    16h22 : ES6 – Terra Alta 2 (38,95 km)

    18h32 : Assistance B (PortAventura – Flexi 75’)


    SAMEDI 7 OCTOBRE

    06h45 : Assistance C (PortAventura – 15’)

    08h00 : ES7 – El Montmell 1 (24,40 km)

    09h07 : ES8 – El Pont d’Armentera 1 (21,29 km)

    09h54 : ES9 – Savalla 1 (14,12 km)

    11h35 : Assistance D (PortAventura 30’)

    13h08 : ES10 – El Montmell 2 (24,40 km)

    14h15 : ES11 – El Pont d’Armentera 2 (21,29 km)

    15h02 : ES12 – Savalla 2 (14,12 km)

    17h00 : ES13 – Salou (2,24 km)

    17h30 : Assistance E (PortAventura – Flexi 45’)


    DIMANCHE 8 OCTOBRE

    06h00 : Assistance F (PortAventura – 15’)

    07h00 : ES14 – L’Albiol 1 (6,28 km)

    07h38 : ES15 – Riudecanyes 1 (16,35 km)

    08h38 : ES16 – Santa Marina 1 (14,50 km)

    10h14 : ES17 – L’Albiol 2 (6,28 km)

    10h53 : ES18 – Riudecanyes 2 (16,35 km)

    12h18 : ES19 – Santa Marina 2 – Power Stage (14,50 km)

    13h41 : Assistance G (PortAventura – 10’)

    15h00 : Podium (Salou)

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 4:36